delfdalf-cmjn-1

3 minutes pour tout comprendre au DELF/ DALF

Bonjour Judith, est-ce que tu peux commencer par te présenter ?

-Bonjour, alors je m’appelle Judith et je travaille à LSF, à Montpellier depuis quelques années. J’ai également travaillé dans des Alliances Françaises et dans des lycées militaires, en République Tchèque notamment.

Tu es référente Delf-Dalf à LSF, ça consiste en quoi exactement ?

Si tu es étudiant(e), si tu envie de passer un diplôme officiel, tu peux venir nous voir, soit moi soit Marine qui est également référente Delf-Dalf, ou aussi Elisa et nous allons répondre aux questions, c’est-à-dire comment se passe l’examen, où est-ce qu’il se passe, combien de temps ça va prendre pour le préparer et puis surtout voir, en fonction de ton niveau, quel examen sera le plus approprié : est- ce que ce sera le Delf, donc du A1 au B2, ou le Dalf, pour les niveaux C1 et C2. Ou encore un autre examen du type TEF/ TCF

Et les apprenant(e)s qui s’inscrivent pour passer le Delf ou le Dalf passent l’examen où ?

Ils le préparent avec nous, en présentiel ou en distanciel, ensuite ils peuvent le passer dans l’un des deux centres d’examen de Montpellier : le GRETA dans les locaux du lycée Mermoz ou l’IEFE à l’université Paul Valery.

Concernant les étudiant(e)s qui sont à l’étranger, où peuvent-ils/ elles passer le Delf/ Dalf ?

Dans des Alliances françaises ou dans des Instituts français.

Tu parlais précédemment de formations en présentiel et en distanciel à LSF, ça se passe comment ?

Un certain nombre d’heures va être allouer à ton parcours de formation en fonction de tes besoins particuliers.  Ensuite tu as plusieurs possibilités : pour les préparations en présentiel tu pourras choisir entre les cours de groupe ou les cours particuliers, mais tu as aussi la possibilité de faire un parcours en distanciel via la plateforme https://e-learning.toofrench.com/.

Capture d’écran de la présentation de module DELF B2 sur notre plateforme e-learning

Comment se passe l’inscription pour le Delf/ Dalf : l’école s’en occupe pour les apprenant(e)s ou ils doivent le faire eux-mêmes ?

Plusieurs possibilités également, mais la plus pratique c’est de venir nous voir et nous nous occuperons de l’inscription, d’envoyer les documents au centre d’examen concerné, de récupérer les convocations et de les transmettre aux étudiants. Ainsi, de leur côté, ils n’auront plus qu’à fournir la convocation et leur papier d’identité le jour de l’examen.

Et pour un(e) apprenant(e) qui souhaiterait s’inscrire sans passer par le biais d’une formation, il est possible de s’inscrire directement ?

-Oui, bien sûr, il faudra s’inscrire directement auprès du centre de son choix.

On peut les contacter en ligne ?

Tout à fait.

Quel est le profil des apprenant(e)s intéressé(e)s par ces formations ?

En général ce sont des apprenant(e)s qui ont entre 18 et 35 ans, qui vont souvent rester en France et/ ou qui sont universitaires. Certain(e)s travaillent ou vont travailler en France. Le Delf/ Dalf est un diplôme officiel, valable à vie une fois obtenu, et donc c’est intéressant auprès d’entreprises qui demandent une certaine maîtrise du français, car le Delf/ Dalf certifie votre niveau. Même chose pour les universités qui demandent un niveau seuil en français, B2 ou C1 selon l’université et selon les cursus.

Les différents examens du Delf et du Dalf présentent-ils la même structure ? Et évalue-t-on les mêmes compétences à tous les niveaux ?

Oui, du A1 au C2 vous allez travailler la compréhension orale, la compréhension écrite, la production orale et la production écrite. Les durées des épreuves varient selon les niveaux mais toutes les compétences sont abordées.

Chaque compétence est notée sur 25 points, une note inférieure à 5 dans l’une des épreuves est éliminatoire, et il faut obtenir au moins 50 points (donc sur un total de 100 puisque chaque compétence est notée sur 25) pour être reçu.

Quelles difficultés rencontrent généralement les apprenant(e)s qui préparent une des épreuves du Delf ou du Dalf ?

En général, ce sont des difficultés structurelles ou de méthodologie. Il faut bien voir que les exercices demandés sont assez franco-français, on va par exemple leur demander de réaliser, selon les niveaux, une synthèse de document et/ ou un essai argumenté, et pour ces épreuves ils vont devoir acquérir une certaine rigueur au niveau de la structure. C’est surtout à ce niveau que les problèmes se posent en général.

Raisons pour lesquelles il est intéressant de se préparer à cet examen.

Oui, c’est vrai. Se préparer à l’examen est extrêmement important. Connaître la structure de l’examen est une chose, tout le monde peut y avoir accès sur Internet, mais y être préparé correctement par des personnes dont c’est le métier, c’est mieux pour éviter les mauvaises surprises le jour J !

En tant que professeur de FLE, si je dois préparer un(e) apprenant(e) pour un de ces examens, est-ce que je peux trouver des documents en ligne ?

Oui, anciennement sur le site du CIEP, aujourd’hui France Education International sur lequel on trouve un certain nombre de sujets types. On peut également trouver des parcours de préparation Delf/ Dalf sur la plateforme https://e-learning.toofrench.com/ que propose LSF.

Il existe des formations pour les enseignant(e)s ?

Oui, les principales formations sont proposées par France Education International. Cette formation se déroule sur une semaine et elle est certifiante pour une durée de 5 ans. En clair, si vous validez cette formation, vous deviendrez examinateur/ correcteur Delf/ Dalf.

Mais rien n’empêche de préparer des apprenant(e)s sans être diplômes Delf/ Dalf ?

Non, un professeur de FLE peut bien entendu préparer des apprenants sans formation spécifique Delf/ Dalf.

 Merci Judith !

PARTAGER CET ARTICLE :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email